Auteur/autrice : Don Gaetan

Sud-Kivu/ Le centre OLAME à la rencontre des déplacés de MINOVA

Le voyage pénible, la zone est enclavée l’unique transport c’est la pirogue motorisée. Un sacrifice à faire avec les déplacées…Une fois traversée cette zone, on penserait que c’était un pays différent. Des bombes nous ont traversé au dessus de la tête…, des enfants dormant à même le sol, des femmes et des hommes malades sans aucune assistance…Les humanitaires n’ont pas la possibilité d’intervenir car la zone reste enclavée.. Des crimes de guerre sont vus et observés ici et là…et on nous dira que le Congo n’est pas une priorité. .. De la même manière que Ukraine et Palestine préoccupe le monde, pensez aussi à la RDC. Merci à SCIAF, CAFOD, ChildFund Deutchland, DIFAEM et Missio Aachen pour le soutien moral et matériel. Nous comptons plus encore sur vous pour secourir ces familles en difficulté.

La beauté du Congo est devenus malheur à ses citoyens… C’est ce que l’on appel » la Malédiction des Ressources » en Anglais, Ressorce Curse…. Des milieux des vies sont perdues dans ces hauts plateaux à cause d’une guerre sans fondement. Et oui, certaines personnes en ont décidé ainsi, la guerre reste un motif fondamental pour favoriser l’exploitation illicite et pillages des minerais. Ce qui constitue un malheur pour des pauvres habitants. Des bombes ici et là dans ces hauts plateaux. Pourtant un beau paradis mais qui est pour nous un enfer…

Bukavu: J.I.F 2024

« LES FEMMES DE L’ARCHIDIOCÈSE DE BUKAVU PLAIDENT POUR LE RESPECT DES DROITS HUMAINS QUI SONT AUSSI LES DROITS DES FEMMES ET SOUHAITENT VOIR LA FIN DES HOSTILITÉS À L’EST DE LA RDC AFIN D’ACCROÎTRE LEURS RESSOURCES NECESSAIRES POUR LEUR SURVIE. » C’est le message que les femmes catholique de l’Archidiocèse de Bukavu ont exprimées lors de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes dans un état de colère

Contrairement à la coutume de la commémoration, la fête du 8 mars 2024 a été célébrée en couleur noir. Les femmes et hommes genrés, habillés tous en couleur noire avec des calicots en mains sont fâchées contre l’agression Rwandaise à travers les rebelles du M23. Une marche de soutien aux victimes de la guerre a été organisée dans la ville de Bukavu ce 8 mars.

« Félicitations au Centre OLAME et plus particulièrement à toutes les femmes de notre bureau qui luttent jour et nuit pour la promotion de la femme et la jeune fille. Heureuse journée du 8 Mars consacrée à la lutte pour la reconnaissance et le respect des droits des femmes. » Message de Alpha Théophile (Chargé des opérations/Centre OLAME)

« En ce jour de célébration des droits de la femme, rappelons-nous la force, la beauté et la résilience des femmes du monde entier. Célébrons leurs accomplissements, leurs luttes et leurs succès. Engageons-nous à soutenir l’égalité des genres, l’autonomisation des femmes et la justice pour tous. Ensemble, faisons avancer le monde vers un avenir plus inclusif, équitable et lumineux pour toutes les femmes. Joyeuse Journée Internationale des Droits de la Femme! » Message de Don de Dieu MUTEBU (Chargé de Suivi & Evaluation et prise en compte Genre/Centre OLAME)

« Que le monde comprenne que les droits des femmes Congolaises sont aussi des droits humains. Que les autorités congolaises s’engagent pour mettre effectivement fin à toutes ces hostilités. Leurs passivités ou activités contribuent à renforcer ces conflits sans fin. En ce jour de la journée mondiale des droits des femmes, nous prions pour toutes les femmes de la RDC en particulier et pour celles du monde en général qui continuent à souffrir à cause des hostilités, que notre Dieu soulage leur souffrance!. » Message de Thérèse MEMA MAPENZI (Directrice du Centre OLAME)

Sud-Kivu: Réflexion sur l’Etat de lieu de mise en œuvre de la Résolution 1325

Dans le cadre de la commémoration du 23ans d’existence de la Resolution1325 du conseil de Sécurité des Nations Unies  avec toutes les parties prenantes, étatiques et les organisations de la société civile, afin de discuter sur les modalités de l’installation du comité local de pilotage R1325 selon la lettre et l’esprit du PAN 1325 II de la RDC.

LA Division Provinciale du Genre Famille et Enfant du Sud-Kivu en collaboration avec ses partenaires CENTRE OLAME, WEC-CONGO, AFEM et CAUCUS DES FEMMES…ont organisé une «Journée de Réflexion sur l’Etat de lieu de mise en œuvre de la Résolution 1325 pour l’Edition 2023», avec comme sous-thèmes:

  1. Qu’est-ce que la Résolution 1325
  2. La participation des femmes aux processus de paix
  3. Présentation des activités des Organisations de la Société Civile selon ces différents piliers

Globalement cette activité visait à faire un état de lieu de la  mise en œuvre du plan d’action de la Résolution 1325 du conseil de sécurité des nations Unies à  travers les activités des Organisations de la Société Civile sur l’étendu de la Province du Sud-Kivu.

Spécifiquement cette activité visée à :

  1. faire comprendre aux participants le contenu de la R1325
  2. Améliorer la compréhension du public sur le rôle primordial que jouent les femmes sur le processus de paix ;
  3. sensibiliser à grande échelle différentes couches de la communauté  sur les piliers de la R1325 à travers la mise œuvre

Cette activité s’est déroulée ce Mardi 31 Octobre 2023 de 10H00 à 14H00 dans la salle Concordia de l’Archevêché de Bukavu

Bukavu : Première édition du concours détection des Talents « Ngabo-Olame »

Du 28 au 29 juin 2023, en marge de la célébration du 63ème anniversaire de la République Démocratique du Congo, sera  organisée,  dans la ville de Bukavu,  en province du Sud Kivu,  la première édition du concours Talents NGABO – OLAME. Il s’agit  d’un concours organisé conjointement par les organisations _Initiatives Grâce NGABO_ et _Centre OLAME_ , dont le but est de contribuer à l’autonomisation économique des femmes et des jeunes, à travers la promotion de leurs atouts et talents dans divers domaines.

Pour cette première édition, 20 groupes, dont 10 des jeunes et 10 des femmes, ont été présélectionnés. Avant le concours proprement dit, une formation a été organisée à la maison de formation du centre OLAME ce 20 juin 2023 pour renforcer les capacités des groupes des jeunes et des femmes à pouvoir avoir des notions générale d’entrepreneuriat et de gestion financière pour qu’il adopte des modèles des petites entreprises adaptées à leurs atouts et talents pour les aider à capitaliser et à générer des recettes pouvant les aider à satisfaire leurs besoins individuels, familiaux et de la communauté toute entière.

Dans une interview exclusive, Monsieur Don de Dieu Mutebu, Point focal Centre Olame et du Projet Talent Ngabo-Olame : « Nous voulons que les jeunes profitent de l’opportunité de la mobilisation de la commémoration de l’anniversaire de l’indépendance de la RDC pour contribuer à la promotion de l’autonomisation économique des jeunes et des femmes à travers la promotion de leurs atouts et talents; c’est ainsi que nous voulons faire comprendre aux groupes des jeunes et des femmes présélectionnées, tous les contours de l’activité du Concours Talent Ngabo-Olame et préparer ces groupes présélectionnées à bien présenter leurs projets, atouts et talents au Jury et au public dans la logique du concours et dans le but renforcer la capacité entrepreneuriale et en gestion financière des groupes pour leur permettre d’adopter une gestion entrepreneurial adapté pour leurs groupes. »

«L’initiative Grace Ngabo n’a rien de politique. Son objectif est d’accompagner les jeunes et femmes entrepreneurs dans leur secteur ou dans leur rayons d’actions. Les actions de l’initiative ne sont pas taillées à l’échéance électorale et ces actions sont celles durables, bénéfiques sur la génération présente et sur la génération future » déclare Aganze Jungwa Achille, membre de l’initiative Grace Ngabo.

Notons qu’à travers une étude minutieuse des plus de 120 dossiers des dépôts des candidatures des groupes intéressés. Une présélection qui a permis de désigner 10 groupes des jeune et 10 groupe des femmes pour exposer en date du 28 et 29 juin 2023.

Bukavu : Débat citoyen

Plus de 250 personnes prennent part à un débat citoyen. Cette rencontre de redevabilité est organisé ce vendredi 2 juin 2023 par le Centre Olame en collaboration avec l’ONG IDHE. La salle Concordia de l’Archevêché de Bukavu sert de cadre cette rencontre.

Les participants à ces assises sont principalement les femmes candidates, les mamans des différentes confessions religieuses, les acteurs de la société civile, des jeunes des confessions religieuses, les étudiants.es ; des journalistes et des leaders politiques.

Le débat vise à favoriser un cadre d’échange en vue de promouvoir l’électorat des femmes et le vote pour un leadership utile. Pour Thérèse Mema Mapenzi, directrice du Centre Olame, il fallait discuter sur comment identifier un bon leader dans la société. Le sénateur Mapon, la Professeure Nathalie Nakabanda, Madame Bintu Zigabe de l’UNC, Madame Mujijima et Goreth de l’UDPS sont les panélistes du jour. On note également la présence de Prof Esso Essis et Solange Mulinganya.

A en croire le Professeur Zigashane Bugeme, Directeur de l’ONG IDHE, la rencontre visait également que les participants discutent sur la place des femmes dans la préparation des élections et les choix des leaders utiles pour les prochaines échéances électorales.

Des potentiels candidats aux élections présidentielles, à la députation nationale et provinciale étaient présents dans la salle. Au sujet des élections à venir, ils ont eu un bel espace pour interagir avec les femmes leaders. Celles-ci sont venues de tous les coins de la ville de Bukavu.

Le Centre Olame Bukavu, en collaboration avec IDHE veut accompagner les femmes candidates et électrices aux processus électoral pour ces élections de 2023. C’est en les encourageant à bien jouer leurs rôles en tant que candidates, électrices, témoins, observatrices… pour un vote utile.

Des participants s’engagent à observer des directives évoquées au cours de cette séance. Présente à ces assises, Grâce Ngabo, Bintu Malago, Mamy Zihalirwa, Marie Goreth, Georgette Musema, Marie-Jeanne Zihalirwa, Jolly Kamuntu, Chantal Makamba et bien d’autres ont pu donner des conseils aux jeunes filles et femmes leaders.

Pour certaines d’entre elles, les électrices doivent cette fois voter utile et pas pour des candidats.es qui donnent des cadeaux.

DETECTION DES TALENTS « NGABO-OLAME » / CANDIDATURES RETENUES

ANNONCE DES CANDIDATURES RETENUES AU CONCOURS « NGABO-OLAME »

Le Centre OLAME en collaboration avec l’Initiative Grâce Ngabo organise un concours de détection des talents et atouts pour contribuer à promouvoir l’indépendance des jeunes et des femmes et valoriser leurs talents à l’occasion de la commémoration de la fête de l’indépendance de la RDC célébré chaque le 30 juin de chaque année. 

Chers(es) Candidats(es)

Nous apprécions grandement votre intérêt et vous remercions pour le temps et les efforts que vous avez consacrés à votre candidature.

Après analyse minutieuse des dossiers, voici la liste des groupes retenus pour ce concours :

  •    Groupe des femmes
Noms des GroupesNoms et post noms du responsableDiscipline
01NATUREL FOOD SERVICEZAUDJIA     CHRISTELLEArt culinaire
02EDEN ARTEDEN        NKUBAModéliste styliste
03AMANI GROUPGLORIA  CHABENEPhotographie
04GROUPE GIRLS POWERESTHER BULAMBO JUDITHAccueil, Beauté, Cuisine
05RACHEL ARTMUNYERENKANA  BUHENDWAArt culinaire
06CREA’DIGITAL MARKETING AGENCYVANELY  NEEMACosmétique
07FOUR SISTERSGRACIA  KABILAMBALIArt culinaire
08RIEN SANS LA FEMME (MATER DEI)NABINTU   BWIRABUCIZAPoésie, Musique, Dance, Théâtre
09BOLOLOKE PANZIVICKY   MUTALEGWASlam, Musique, Théâtre, Cordonnerie,
10PAROISSE SAINTE FAMILLE DE BAGIRAFANCINE        BISIMWAThéâtre,
  •  Groupes des jeunes
Noms des GroupesNoms et post noms du responsableDiscipline
01CARADAN PACKAGINGAKSANTI KOKO Art culinaire
02JEUNES CÉLIBATAIRES VISIONNAIRES DE KADUTUAHADI NTANABWIJIREModéliste styliste
03YALTCIKURU  CIRIMWAMIPhotographie
04INDUSTRIE CULTURELLE FAMILLE FRANGAMBELESERGE KIBUKILAAccueil, Beauté, Cuisine
05MAISON ANTOINETTEMURHABAZI  CIKENGERWA DESIREArt culinaire
06MOUVEMENT XAVERISAFARI  POTOPOTOCosmétique
07GROUPE CULTUREL LUTONDEKAMALEBO MWENEMWENYIArt culinaire
08GROUPE CULTUREL MASHAURI FULLASHUZA KALIBANYA JOSUÉPoésie, Musique, Dance, Théâtre
09CHOEUR DES PETITS CHANTEURS SAINT GREGOIRE LE GRANDAKSANTI ASSANI PASCALSlam, Musique, Théâtre, Cordonnerie,
10BANSARTBANGA  NKORANYIThéâtre,

La suite des activités se présente comme suit:

DatesActivitésHeureLieuCommentaire
Samedi 17 juin 2023Publication des candidatures retenues07H00En ligne, sur les réseaux sociaux et à la maison de formation du centre OLAMEVoir en face de l’UCB Bukavu sur la colline Bugabo
Mardi 20 juin 2023Formation et coaching des candidats.es sélectionés.esDe 08H 30 à 16H00Maison de formation centre OLAME situé sur la colline Bugabo en face de l’UCB Bukavu La formation fait partie du processus du concoursLes retards ne sont pas tolérés
Mercredi 21 juin 2023Affichage des listes définitives7H00En ligne, sur les réseaux sociaux et à la maison de formation du centre OLAME 
Du mercredi 28 au Jeudi 29 Juin 2023Présentation publique des projetsSélection par le juryDe 09H00 à 16H00À l’aire des jeux du Centre OLAMESitué dans l’enclos de la Maison de Formation du Centre Olame
Jeudi 29 juin 2023Publication des gagnants19H00En ligne, sur les réseaux sociaux et à la maison de formation du centre OLAME Voir le site
Vendredi 30 juin 2023Messe    9 H00 à 12H  Cathédrale Notre Dame de la Paix de BUKAVUParticipation aux autres activités organisées par la province
Vendredi 30juin 2023Musiques et Danses traditionnelles, Théâtres, Slam  De 14 H00 à 16 H00  Dans l’enclos de la direction du Centre OLAME 
Vendredi 30 juin 2023Cérémonie de remise officielle des prix aux meilleurs gagnants des groupes des jeunes et femmes talentueux (euses)A partir de 16H30Dans l’enclos de la direction du Centre OLAME 

Pour la direction du Centre Olame Bukavu

Mme Thérèse MEMA MAPENZI

Catastrophe à Kalehe

TOUT UN VILLAGE NETOYER PAR LES EAUX DE PLUIES A KALEHE….

A Kalehe, plusieurs personnes décédées, des maisons détruites et emportées par les eaux de pluie… Certains.nes de nos bénéficiaires n’ont pas été épargnés.es par cette catastrophe. Nous pleurons des enfants, des femmes et des hommes qui ont perdu la vie dans cette inondations. …Le Centre Olame Bukavu Olamebukavu pleure avec toutes ces familles éprouvées. Le nombre n’est pas encore précis. Mais plus nous devons prévenir cette situation à l’avenir.

L’HUMANITAIRE VIENT AIDER, LE VOLEUR VIENT VOLER ET DÉTRUIRE….

Les secouristes de la croix rouge viennent aider et ne sont pas nombreux, ils doivent fuiller et récupérer des corps dans ces décombres. 10 jours déjà, plusieurs corps en décomposition. Il y a besoin de plus des jeunes secouristes, et aussi des outils nécessaires pour enlever les décombres… la distance à parcourir à pied pour aller enterer les corps …voilà au tant des besoins aux quels il faut répondre. Mais tout doit se faire par amour à l humanité. Félicitations aux secouristes de la croix rouge.

UNE ECOUTE ACTIVE, UNE PRESENCE PHYSIQUE POUR SOULAGER…

Elles sont des centaines des femmes et enfants sans abris qui ont perdu leurs membres de famille ainsi que leurs biens. Elles doivent passer des nuits à la belle étoile et toujours se rappeler des images du catastrophe, on dirait un film effrayant….Comment soulager ces personnes traumatisées? Nous manquons des mots qu’il faut mais nous restons confiantes que la présence et l écoute active peuvent soulager. Le Centre Olame Bukavu Olamebukavu avec ses assistantes Psycho sociaux apportent ainsi son soutien aux victimes du catastrophe de Kalehe.

DES ENFANTS QUI SE RETROUVENT SEULS.ES SANS PARENTS…..

SOS KALEHE

SI ON NE SE SOUDE PAS, ON VA MOURIR UN A UN COMME DES IDIOTS…

Kalehe, la catastrophe a causé des graves conséquences dans notre territoire, notre province. Mais tout n’est pas perdu. On doit s’unir et partager tout ce qu’on nous donne en s’entraidant. Sinon, on continuera à se diviser et mourir comme des moutons… à nous de choisir: s’entraider – partager tout par amour évitons la division pendant cette catastrophe.

LA PASTORALE DES FEMMES DANS L’ÉGLISE…

Si vraiment toutes les mamans paroissiales n’existaient, que serait notre Église de Bukavu. Merci à toutes les mamans paroissiales de notre Archidiocèse de Bukavu, organisées par le Comité Diocésain des Femmes dont le Centre Olame Bukavu Olamebukavu assure la modernisation pour l’amour et le service pastorale et apostolique auprès des sinistrés.es de Kalehe. Vous avez vraiment suivi les enseignements de l’Eglise.

TRAVAILLER DANS LA PASTORALE EXIGE L’AMOUR DU PROCHAIN….

Personne ne peut faire ce voyage par plaisir. Il faut un sacrifice, il faut un engagement. Merci à toutes les animatrices et tous les animateurs du Centre Olame Bukavu Olamebukavu pour cet amour aux nôtres.

UN DEUIL NATIONAL EN HOMAGE DES VICTIMES DES INONDATIONS….

Certaines victimes sont enterrées ici, voilà l honneur qu on leur donne. Une leçon qu’un ami que j’appelle, le génie, un ami très intelligent et avec plusieurs valeurs que j apprecie fort, vient de me donner ce message . « La malgouvernance n’est pas un crime sans victimes. Elle fait des masses de victimes parmi les gouvernés. » Et à moi de dire, nous continuons à acclamer nos gouvernants parce que nous sommes et restons complice de cette malgouvernance. Aujourd’hui ce sont ces victimes demain peut être c’est vous, ou un de votre famille. Allez vous rester sous silence avec cette situation au pays? C’est Révoltant!!! Je suis en colère!!!! Mais contre qui? La colère d’un boud homme se termine par ses genoux dit on….